Connaître les écrans solaires minéraux et chimiques et faire sa crème solaire maison

Nous sommes en plein milieu de la saison estivale, un temps où il fait beau et chaud et nous passons plus de temps à l’extérieur. Il ne faut surtout pas négliger la protection solaire, surtout en cette période de l’année où l’indice UV est plus élevé!

Comment ça fonctionne? Le soleil envoie deux types de rayonnements qui atteignent la surface de la Terre. Le premier est le rayonnement infrarouge, responsable de la température à la surface de la Terre. Le deuxième est le rayonnement ultraviolet (UV), responsable de la synthèse de la vitamine D, du bronzage et les maladies telles que le cancer de la peau et les cataractes.

En trop grande quantité, les UV sont néfastes et se divisent eux-mêmes en deux types : les UVA et les UVB. Une exposition courte et modérée à ces derniers stimule la production de vitamine D et est bénéfique pour le traitement de certaines pathologies de la peau telles que le psoriasis et l’eczéma. Par contre, en trop grande quantité et renforcés par l’action des UVA, ces rayonnements favorisent les coups de soleil, l’inflammation, le vieillissement de la peau en perturbant l’équilibre de synthèse des protéines et les mutations génétiques ou le cancer en fournissant de l’énergie d’excitation à la molécule d’ADN. 1

Il est primordial de se doter d’un écran solaire efficace pour se protéger des rayons UV, mais quel type choisir? Il existe sur le marché deux types de filtres solaires : les filtres chimiques et les filtres minéraux.

Les premiers sont constitués de molécules organiques qui réagissent avec les UV et absorbent les rayonnements à la place de la peau. Ils ne sont efficaces que 30 minutes après l’application et il est important de noter que les molécules anti-UV tuent les microalgues contenues dans le récif corallien. En effet, en se déposant sur le corail, la crème solaire forme une pellicule qui asphyxie les micro-organismes et est l’une des principales responsables du phénomène de blanchiment des coraux. Notons que les filtres chimiques peuvent causer des allergies cutanées et que certaines substances contenues dans ces filtres sont des perturbateurs endocriniens tels que l’octinoxate et l’homosalate ainsi que l’oxybenzone qui agit de façon similaire à l’estrogène en altérant la production de sperme chez les animaux et en étant associé à l’endométriose chez la femme. 2

De leur côté, les filtres minéraux aussi appelés filtres physiques sont composés de molécules inorganiques agissant à titre de barrière réfléchissant les UV. Ils sont constitués d’un assemblage de microparticules de minéraux tels que l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane. Ils ont l’avantage d’être efficaces dès leur application et de ne pas causer d’allergie. C’est l’une des raisons pour lesquelles les filtres minéraux sont les seuls conseillés pour la peau des nourrissons et jeunes enfants si l’exposition au soleil ne peut pas être complètement évitée. En outre, il est pertinent de se rappeler qu’on retrouve plus souvent les filtres minéraux dans les produits solaires bios, donc, exempts de parabène et agents conservateurs.

Venez nous voir à l’Escale verte et vous pourrez découvrir une panoplie de crèmes solaires à base de minéraux!

De plus, il est tout aussi facile de faire sa propre crème solaire à la maison!

Les ingrédients sont simples :

120 mL d’huile d’amande douce ou d’huile d’olive, 60 mL d’huile de coco, 15 g de cire d’abeille et deux cuillères à soupe d’oxyde de zinc, qu’il ne faut surtout pas inhaler! On peut ajouter des huiles végétales, un beurre de karité ou des huiles essentielles, mais c’est facultatif. Il suffit de mélanger tous les ingrédients, sauf l’oxyde de zinc, dans un bain-marie à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient bien fondus, et ensuite, d’ajouter l’oxyde de zinc et de bien mélanger. Le mélange final doit être versé dans le contenant choisi pour recueillir la crème solaire, mais il faut continuer de brasser pour s’assurer que l’oxyde de zinc est bien incorporé. On obtient une crème solaire d’indice de protection solaire 15, 100% naturelle et qui se conserve six mois dans un endroit frais et sec ou au réfrigérateur!

[1] http://dermato-info.fr/article/Le_soleil_et_la_peau

[2] www.psychomedia.qc.ca/sante/2015-05-23/ecrans-solaires-risques